Népal, pays incroyable

Magnifique, varié, trés pauvre cependant. Nous avons souhaité aider, à notre façon. Lisez ces quelques lignes…

La maison d’enfants de Thanaka, à Duwacot

Notre dernier voyage au Népal remonte à ce début Décembre 2019. Une petite semaine, passage éclair pour suivre la petite production, en passant du temps sur place, dans l’atelier, en toute proche périphérie de Katmandou. Et aussi pour rendre visite à ces chers enfants de Duwakot, dans la petite maison commune, au milieu des près et des briquetteries.

La situation au Népal est compliquée, politiquement mais aussi, principalement sur le terrain, dans la rue. Je rentre content mais bouleversé de ce voyage. Des moments de partage, dans la simplicité, mais aussi avec une vision plus claire encore des difficultés quotidiennes de tous, ici, sur place. 

Nous avons cette chance incroyable d’être né dans notre joli pays, France, Suisse, Espagne. Et la vie, quoi qu’on en dise, est infiniment plus facile ici qu’au Népal. Je rentre heureux et renforcé dans mes convictions d’entraide, à notre façon. Windsriders, c’est tout petit. C’est un tout petit atelier de campagne qui vit au jour le jour. Mais c’est à mon sens, une aide précieuse, goutte d’eau certes, mais combien utile. Et vous nous aidez en contribuant ainsi, par vos achats sur ce site. Merci ! Merci beacoup.

Duwacot – Maison d’enfant au Népal

Le premier orphelinat (mais le terme est abusif, car ces enfants ont souvent encore leurs parents) se situe à Duwacot, tout près de Baktapur, dans la proche banlieue de Katmandou, au milieu des rizières et des briqueteries. La maison accueille 12 enfants à l’année, à plein temps et leur offre scolarité, cadre de vie et équilibre. Ils sont âgés de 7 à 16 ans.

C’est une petite structure, basée sur l’entraide. A chacun de nos passages au Népal, nous passons quelques moments de partage avec les enfants, heureux de les voir grandir, évoluer.

Ethique – Aidez le Népal / Help Népal

Parce que nous ne voulons pas être seulement consommateurs, dans ce pays en voie de développement qu’est le Népal, nous avons voulu:

– d’une part instaurer une collaboration simple, franche, efficace avec l’atelier de production népalais (que nous avons visité, qui n’emploie aucun enfant et où les conditions de travail sont satisfaisantes)

– et d’autre part nous engager dans le réinvestissement d’une partie des ventes dédiée à l’amélioration de la vie des enfants népalais.

C’est une goutte d’eau dans l’océan des choses à faire, mais c’est un début.

Chaque article acheté sur ce site aide au financement d’une maison d’enfants défavorisés au Népal. 

Le dispensaire médical.
Le dispensaire médical se situe à Birta Deurali. L’association Thanaka a financé la construction du local et c’est maintenant l’état népalais qui y organise l’assistance médicale.

Thanaka – L’association que nous aidons, que nous aimons.
L’association française qui a crée ces centres s’appelle Thanaka. Elle a son siège vers Dijon.

Son président actuel, François  est une belle personne aux valeurs humanistes, entouré de gens passionnés, attentionnés et désintéressés. Vous trouverez tout le détail des actions de Thanaka ici.

Cette association est une petite ONG, reconnue d’utilité publique. Si vous voulez allez plus loin dans l’entraide, c’est facile et certifié utile!

Windsriders (Nathalie et Philippe – nous ne sommes que tous les deux), à travers vous, dans la limite de ses petits moyens, participe financièrement à l’aide auprès de ces orphelinats.

Windsriders est une toute petite auto-entreprise, au chiffre d’affaire restreint, et aux bénéfices mineurs.
Les versements dépendent de nos finances et fluctuent au gré des entrées sorties…

iIs permettent de régler partiellement frais courants et scolarité des enfants (Coût de la scolarité moyen, en école primaire: 200 € / an et par enfant , 1000 € pour une année d’enseignement supérieur).

C’est une véritable satisfaction de constater de visu l’énergie, la bonne entente et surtout le bon fonctionnement de ces orphelinats. Nous avons été agréablement surpris par le calme, l’autonomie, la gentillesse, la joie et l’entraide de tous ces enfants (malgré les épreuves vécues plus jeunes). Et aussi apprécié l’attention, l’écoute de Prithivi et Surya, tous 2 vivants à plein temps auprès des enfants de Duwacot, assistés d’une « didi* » très douce, sur place elle aussi.

* didi: grande soeur en népalais. Ici une dame dévouée qui vit sur place et qui aide.